La lumière onde électromagnétique

Pour se représenter la place des radiations de la lumière visible pour l’œil humain parmi les ondes électromagnétiques qui nous arrivent sur la tête et qui nous entourent, rien de tel qu'un petit schéma qui nous montre que la lumière n'est qu'une infime partie de toutes ces vibrations.

la lumière est visible pour l’œil humain pour des longueurs d'ondes comprises entre 380 et 700 nanomètres

La lumière blanche

Lorsqu'on décompose la lumière blanche à l'aide d'un prisme, les couleurs contenues dans cette lumière apparaissent. la lumière se diffracte, chaque longueur d'onde part dans une direction différente. Les rouges sont peu déviés, les violets beaucoup.


la décomposition de la lumière blanche

La lumière, visible?

Nous appelons lumière ce qui permet la vision. Sans lumière, c'est l’obscurité. Notre œil est sensible aux photons qui lui parviennent. Ceux-ci provoquent des réactions chimiques et électriques que notre cerveau va traiter pour nous restituer des images de ce que nous regardons.

Les grecs pensaient que la lumière sortait de notre œil et se projetait sur les objets que nous regardions... une jolie façon d'expliquer pourquoi les yeux des chats semblent lumineux dans le noir...

La lumière arrive sur une surface et celle ci en renvoie une partie. C'est ce que nous voyons.

C'est le phénomène de la réflexion, propre à la vision. Combiné à la réflexion, la lumière est plus ou moins absorbée par la matière.

Si toutes les longueurs d'ondes sont absorbées simultanément, ce que nous voyons paraît noir, Si toutes sont réfléchies il nous paraît blanc.


Tout, sauf rouge

Observons une surface de couleur rouge. Elle nous paraît rouge. Rouge ?

La matière 'rouge' sélectionne une partie des longueurs d'ondes de la lumière qui l'éclaire, en absorbant les ondes qui vibrent plus vite (ou dont la longueur d'onde est plus courte) que les rouges. Seuls les rouges sont réfléchis.

Rouge pour l’œil humain, et la terminologie qui va avec. Nous avons appris à nommer cette perception visuelle comme "rouge" et la matière observée renvoie des longueurs d'ondes que notre œil perçoit comme 'rouge'.

La matière à absorbé les jaunes, verts, bleus, violets...

La matière rouge est donc tout sauf rouge, c'est la couleur dont "elle ne veut pas" et qui est réfléchie, les autres couleurs sont absorbées...


le triangle des couleurs défini par la C.I.E. permet de représenter les couleurs primaires, leurs mélanges...


un nuancier